L’armée américaine frappe des bases du Hezbollah irakien

Les forces armées américaines ont mené des raids sur cinq bases de l’organisation pro-iranienne Kataëb Hezbollah dans la zone irako-syrienne, ont-elles annoncé ce dimanche. 

Il s’agit d’une réaction au décès, survenu deux jours avant, d’un civil américain lors d’une attaque à la roquette visant une base militaire irakienne à Kirkouk.

Les raids contre ces bases du Hezbollah en Irak et en Syrie ont été «un succès», a assuré dimanche le secrétaire américain à la Défense, Mike Esper. 

Plus précisément, l’armée américaine a frappé des sites appartenant aux miliciens chiites du Hezbollah irakien, communément appelé Kataïb Hezbollah.

Le ministre américain de la défense a prévenu que des «actions supplémentaires» sont susceptibles d’être menées dans la même zone afin de préserver les intérêts des Etats-Unis.

«Nous n’accepterons pas que la République islamique d’Iran prenne des mesures qui mettent les Américains en danger», a confié aux médias, de son côté,  le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, au terme d’une rencontre avec le président Donald Trump dans son domicile de Mar-a-Lago en Floride.

Les frappes américaines sur le sol irakien ont fait au moins 25 morts et 55 blessés parmi les éléments du Hezbollah, selon des sources sécuritaires irakiennes et des sources proches de ce mouvement pro-iranien.

Andreï Touabovitch

Partager