Le premier cas d’infection au coronavirus en Amérique Latine est diagnostiqué au Brésil

Le ministre brésilien de la Santé, Luiz Henrique Mandetta, a fait état mercredi d’un premier cas d’infection au coronavirus dans ce pays d’Amérique du Sud.

Il s’agit d’un malade de 61 ans qui avait récemment visité l’Italie. C’est également le premier cas de contamination confirmé en Amérique Latine.

«Nous avons la confirmation d’un cas positif», a déclaré Mandetta lors d’un point de presse, précisant qu’une première analyse positive effectuée à l’hôpital Einstein de Sao Paulo a été confirmée par l’Institut Adolfo Lutz.

Suite à des symptômes grippaux, le malade avait consulté une fois de retour à Sao Paulo, la plus importante ville d’Amérique Latine avec ses 12 millions d’habitants. Du coup, il a été mis en quarantaine chez lui et «va bien», a assuré le ministre brésilien de la Santé.

Avant que ce cas ne soit confirmé, Mandetta  avait assimilé, au micro de la radio CBN, la contamination au coronavirus à une «grippe» et essayé d’atténuer d’avance l’effet de l’annonce d’une première infection.

Luiz Henrique Mandetta avait par ailleurs jugé que le coronavirus pourrait avoir un comportement distinct dans l’été austral, à cause des températures avoisinant les 30 degrés. 

«C’est un virus qui est apparu avec des températures basses. Il pourrait ne pas se comporter de la même manière» au Brésil en cette période d’été, a-t-il soutenu.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Partager