Guardian Analytics et McAfee, sociétés spécialisées dans la cybersécurité, ont révélé hier une série de cyberattaques contre des établissements financiers. Le ou les auteurs de ces vols se seraient emparés de 80 millions de dollars sur les 75 millions à 2.5 milliards de dollars dont ils souhaitaient entrer en possession.

Les attaques auraient commencé en Europe, plus précisément dans une banque populaire en Italie, avant de passer en Amérique latine et aux Etats-Unis. En tout, ce sont 60 banques dans le monde qui ont visées. Les pirates ciblent des comptes particulièrement bien remplis. Ces comptes, commerciaux et contenant des millions de dollars, appartenaient toujours à des sociétés. Les malfaiteurs utilisent des transferts sur des comptes professionnels virtuels. Les sommes transférées (volées) par ce moyen peuvent aller jusqu’à 100 000 dollars. Touts les sortes d’établissements bancaires, coopératives ou établissements internationaux,  ont été ciblés. Les pirates entrent en contact avec leurs victimes grâce à des mails trompeurs leur demandant de renseigner des détails sur leurs comptes de connexion et/ou leurs codes de connexion. D’après l’étude de Guardian Analytics et McAfee qui révèle les vols, plusieurs de ces attaques passent par un serveur en Californie dans l’Ouest américain. Des preuves de connexion depuis Moscou ont également été mises en évidence.

Guardian Analytics et McAfee ont annoncé avoir déjà commencé à travailler avec les forces de l’ordre pour mettre un terme à ces vols.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*