Syrie : Russie rejette les accusations de l’ONU pour Crimes de guerre

Des enquêteurs de l’ONU ont accusé la Russie de crimes de guerre liés à des frappes aériennes en Syrie. Dans un rapport diffusé lundi, qui couvre la période allant de juillet 2019 au 10 janvier, la Commission d’enquête internationale sur la Syrie (COI) affirme avoir trouvé des preuves de la participation d’avions russes à deux frappes aériennes dans la région d’Idleb et dans la campagne de Damas, en juillet et août derniers, qui ont fait plus de 60 morts.

Mais le Kremlin a rejeté mardi ces déclarations. « Nous ne sommes pas d’accord avec de telles accusations », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Depuis septembre 2015, la Russie soutient militairement le  régime syrien du président Bachar al-Assad.

La COI a accusé à plusieurs reprises également la Turquie d’avoir commis des crimes de guerre et dans certains cas de crimes contre l’humanité.

Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 380.000 morts et des millions de déplacés.

Andreï Touabovitch

Partager