Russie-Coronavirus : Le président Poutine proclame mois d’avril un mois chômé et payé

Le président russe, Vladimir Poutine a annoncé jeudi dans une allocution télévisée, sa décision de prolonger le régime de jours chômés et payés du 28 mars au 30 avril inclus, l’objectif étant d’assurer une bonne protection sociale, sanitaire et épidémiologique de la population en Russie face à la propagation du Covid-19. 

Le président russe, qui assure que cette mesure en vigueur depuis le 28 mars, a permis de limiter la propagation de la pandémie. La première semaine à avoir été chômée avait donné la possibilité au gouvernement de préparer des actions et mesures préventives. 

Poutine a également annoncé avoir décidé de doter les gouverneurs de pouvoirs supplémentaires pour lutter contre la propagation du coronavirus. Chaque entité régionale pourra déterminer les mesures préventives qui lui sont adaptées, à la fois en matière de santé, de sécurité humaine, de durabilité économique et d’infrastructures clés au moment où certaines parties du territoire russe n’ayant pas encore enregistré de cas de contamination du nouveau coronavirus. 

Pour le président russe, il est important de préserver les emplois et les revenus des citoyens au cours de la lutte contre le coronavirus, soulignant qu’une économie stable était nécessaire pour répondre aux défis, y compris en matière de santé publique. 

Avec 3.548 cas de contamination, dont 30 morts officiellement recensés dans le pays, la Russie ne figure pas sur la liste des pays les plus touchés au monde par la pandémie de coronavirus. Les derniers chiffres font état de 3.548 cas d’infections, dont 30 décès et 235 guérisons depuis le début de l’épidémie en Russie. 

Mais la contagion progresse plus vite puisqu’au 25 mars dernier, date à laquelle le pays ne comptait que 495 malades et aucun décès. Moscou, principal foyer de l’épidémie avec 2.475 cas, a confiné sa population, comme d’autres régions russes. Le pic de l’épidémie dans le pays, tout comme dans le monde, n’a pas encore été franchi. 

Andreï Touabovitch

Partager