L’Allemagne opte pour un compromis pour rafraîchir sa flotte d’avions de chasse

L’Allemagne choisit des avions européens et américains afin de remplacer d’ici 2030, sa vétuste flotte d’avions de chasse Tornado, une voie de compromis qui a donné lieu à une polémique au sein de l’exécutif.

Berlin envisage d’acquérir 93 appareils européens Eurofighter d’Airbus et 45 F-18 du géant américain Boeing, dans le cadre du renouvellement de sa flotte, a annoncé mardi soir la ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer qui donnera plus de détails ce mercredi sur cette option de compromis devant la commission spécialisée de la chambre des élus allemands. 

Ce sera aux députés allemands de statuer sur les modalités de cette opération. A propos, le vote définitif aura lieu lors de la prochaine législature qui débutera en fin 2021.

L’exécutif allemand a choisi cette répartition deux tiers – un tiers pour des raisons de cohérence avec, d’un côté, son soutien souvent réitéré  à l’industrie européenne d’armement et, de l’autre, ses engagements dans le cadre de l’Otan et avec les Etats-Unis.

Cette option prise par la ministre conservatrice de la Défense, sans attendre que la question ne soit débattue par les élus, à qui revient la décision finale, a profondément mécontenté le SPD, qui fait partie de la coalition gouvernementale avec la CDU-CSU. 

Le président de la commission de la Défense du Bundestag, Wolfgang Hellmich (SPD), a, entre autres, regretté le week-end dernier, le manque de «transparence» chez Annegret Kramp-Karrenbauer.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus