Crainte d’une nouvelle vague de la pandémie du covid-19 en Chine

La Chine a annoncé ce lundi, pour le deuxième jour consécutif, des dizaines de nouveaux cas de Covid-19, ainsi que le placement en quarantaine de dix nouveaux quartiers de Pékin, faisant craindre aux autorités du pays une nouvelle vague épidémique. 

Les autorités chinoises ont rapporté 57 nouveaux cas confirmés de Covid-19 en 24 heures, le plus haut chiffre quotidien depuis avril, dont 36 liés à un marché alimentaire de gros du nord-ouest de la capitale Pékin, dans le district de Haidian. 

Le marché a été fermé à l’exception du secteur fruits et légumes. Les autorités ont engagé un dépistage massif des employés du marché et de ses visiteurs, ainsi que des habitants du secteur. 24 centres de test ont été ouverts et 10.000 personnes ont été testées. Les autorités comptent tester 46.000 habitants de la zone.

Les autorités de Pékin avaient déjà fermé la semaine dernière un gigantesque marché de produits frais dans le sud de la métropole, dans le district de Fengtai, où onze quartiers résidentiels ont été également placés en quarantaine. 

Depuis vendredi, Pékin compte 75 nouveaux cas de contamination. Plusieurs villes du pays conseillent désormais à leurs habitants d’éviter de se rendre dans la capitale. Trois cas ont également été annoncés lundi dans la province voisine du Hebei. 

Les craintes d’une deuxième vague se renforcent. Pourtant, grâce à de stricts contrôles, au port du masque et aux opérations de confinement, l’épidémie était sous contrôle en Chine, où elle est apparue l’an dernier à Wuhan, dans le centre du pays.

Andreï Touabovitch