Incident aérien entre un avion commercial iranien et deux avions de chasse américains

La presse officielle iranienne a rapporté hier jeudi que deux avions de chasse américains sont passés à proximité d’un avion de ligne iranien dans l’espace aérien syrien, poussant le pilote de l’appareil à changer rapidement d’altitude pour éviter une collision et provoquant des blessures pour plusieurs passagers. 

L’appareil commercial, qui appartient à la compagnie Mahan Air, avait quitté Téhéran à destination de Beyrouth et a atterri sans incident dans la capitale libanaise, selon une source aéroportuaire. 

Selon l’agence de presse IRIB, qui avait dans un premier temps rapporté qu’un seul chasseur israélien s’était approché de l’avion, le pilote de l’avion de ligne est entré en contact avec les pilotes des chasseurs pour leur demander de conserver une distance de sécurité, avant que les pilotes ne lui fassent savoir qu’ils étaient Américains. 

Le commandement américain a indiqué qu’il s’agissait d’une « inspection visuelle » menée par un avion de chasse, à 1 000 mètres de distance, « conformément aux normes internationales ». Selon une source américaine, l’incident se serait produit au-dessus de la Syrie. Or, Israël et les Etats-Unis accusent de longue date Mahan Air de transporter des armes en Syrie et ailleurs pour des milices liées à l’Iran. 

Le ministère iranien des Affaires étrangères a annoncé qu’une enquête a été ouverte sur l’incident et que les mesures légales et politiques nécessaires seraient prises. Cet incident est de nature à exacerber les tensions entre Téhéran et Washington, déjà fortes depuis que le président américain Donald Trump a annoncé en 2018 le retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien et rétabli les sanctions visant l’Iran. 

Andreï Touabovitch