Microsoft évoque des cyber-attaques russes et chinoises ciblant la campagne électorale aux USA

Tom Burt, le vice-président pour la sécurité de Microsoft a indiqué dans un blog que des cyber-attaques en provenance de Russie et de Chine se sont multipliées ces dernières semaines et chercheraient à perturber la campagne électorale en cours aux Etats-Unis, ciblant des personnalités et des organisations liées à la préparation de la présidentielle du 3 novembre prochain. 

Ces cyber-attaques visent indifféremment le personnel des campagnes du président Donald Trump et de son rival démocrate, Joe Biden, mais également des organisations nationales des deux partis ainsi que certains partis politiques au Royaume-Uni, détaille Microsoft, précisant que 200 cyber-attaques sont liées à des groupes de pirates russes comme Strontium, déjà pointé du doigt par le passé par le groupe Microsoft. 

L’éditeur de Windows a également détecté des tentatives de piratage, sans succès, venant de Chine qui, elles, ont ciblé directement des personnalités politiques, dont le candidat démocrate, Joe Biden et une personnalité «autrefois associée» à l’administration Trump. 

Un groupe baptisé Zirconium aurait ainsi opéré près de 150 fois entre mars et septembre 2020. Des attaques venues d’Iran contre des comptes individuels de l’entourage de la campagne de Donald trump sont également signalées. 

A l’approche de la présidentielle américaine, Facebook et Twitter multiplient les efforts pour préserver leurs plateformes des campagnes de manipulation et de désinformation, notamment étrangères, et éviter de répéter les scandales ayant entaché les élections de 2016.

Andreï Touabovitch