Etats-Unis : TikTok échappe au bannissement grâce un accord avec Oracle et Walmart

Le président américain Donald Trump a approuvé un accord entre Oracle et Walmart sur les activités de l’application chinoise TikTok aux Etats-Unis, lui évitant d’être bannie du territoire américain l’interdiction de la télécharger est prolongée jusqu’au 27 septembre.

L’application chinoise était censée être interdite dimanche dernier à minuit aux Etats-Unis, mais TikTok a pu éviter cette issue en consentant à faire entrer à hauteur de 20 % le spécialiste de l’informatique Oracle et le géant de la grande distribution Walmart pour l’exploitation de l’application à l’international. Ces deux symboles de l’économie américaine intègrent donc ByteDance, la maison-mère de TikTok.

L’application chinoise à laquelle les ados du monde entier ont recours pour monter des petits films en musique constitue un véritable enjeu électoral pour le président sortant des Etats-Unis. 

A propos, le milliardaire n’a cessé d’être en guerre contre la Chine durant son mandat. Il a notamment imposé des droits de douane à ce partenaire avant de tenter d’en discuter avec lui. Ses méthodes, pas toujours très appréciées aux Etats-Unis et chez leurs alliés, ont tout de même contraint Pékin à faire des concessions et à consentir de discuter certaines règles commerciales. 

Le président Trump disait craindre de laisser partir en Chine toutes les informations sur les Américains en permettant à TikTok de poursuivre ses activités aux Etats-Unis. A présent, il pourra affirmer devant ses compatriotes qu’il a préservé leurs données personnelles en plaçant des sentinelles américaines au sein du groupe chinois.

Andreï Touabovitch