Russie : Réactions mitigées à l’élection de Joe Biden

Les réactions des autorités russes à l’élection de Joe Biden sont mitigées. Alors que l’ancien homme fort de l’Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev pense que désormais les liens entre Moscou et Washington peuvent s’améliorer, ni le président russe Vladimir Poutine, ni son ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov ne se sont exprimés sur la victoire du démocrate et attendent la publication des résultats officiels du scrutin pour féliciter le vainqueur. 

Aujourd’hui âgé de 89 ans, Mikhaïl Gorbatchev estime que le nouveau président américain Joe Biden, dans le sérail démocrate depuis 5 décennies maintenant, est une personne sincère et raisonnable. 

Prix Nobel de la Paix et artisan de la perestroïka, pense qu’il sera plus facile maintenant de sauver le traité New START, la dernière convention de contrôle sur les armes conclue entre les deux puissances nucléaires, entré en vigueur en 2011 et qui doit expirer en février. Ce traité limite notamment les deux parties à un arsenal de 800 lanceurs stratégiques et 1 550 têtes nucléaires. 

Le principal opposant russe Alexï Navalny, en convalescence en Allemagne après une tentative d’empoisonnement, a félicité hier dimanche dans un tweet le président élu des Etats-Unis Joe Biden, sa vice-présidente Kamala Harris et les Américains pour avoir « choisi une nouvelle direction dans une élection libre et équitable ». 

Mais si les messages de félicitation affluent du monde entier depuis l’annonce samedi par les médias américains de la victoire de Joe Biden, le président russe Vladimir Poutine n’avait jusqu’à hier dimanche dans l’après-midi publié aucun communiqué. En novembre 2019, Joe Biden l’avait cité dans une « liste d’autocrates qui ne voulaient pas qu’il devienne président ». 

Andreï Touabovitch