Etats-Unis : Le président Trump vire son ministre de la Défense, Mark Esper

Le patron du Pentagone, Mark Esper a été remercié sans cérémonie lundi par le président américain, Donald Trump, après avoir passé 16 mois à ce poste.

«Mark Esper est limogé. Je le remercie pour son travail», a posté sur le réseau social Twitter le président républicain, deux jours après l’annonce par la presse de son revers face au démocrate Joe Biden au scrutin présidentiel.

Le désormais ex-ministre américain de la Défense, qui a été condisciple du secrétaire d’Etat, Mike Pompeo à l’académie militaire de West Point, n’a jamais été le premier choix du président Trump qui souhaitait confier ce portefeuille à un ancien cadre de Boeing, Patrick Shanahan. Mais ce dernier a été contraint de refuser cette responsabilité en raison d’un scandale familial.

Mark Esper, 56 ans, a eu toutes les peines du monde à résister aux caprices du milliardaire. A titre d’illustration, lorsque celui-ci a bafoué l’autorité de la justice militaire en novembre 2019 en demandant l’exonération des crimes de guerre du militaire Edward Gallagher, le chef du Pentagone a laissé faire.

De même, quand le président américain a réduit le budget de l’armée au profit du mur qu’il fait construire à la frontière avec le Mexique, le patron du Pentagone n’a trouvé comme alternative que d’annuler, en début 2020, l’acquisition de plusieurs chasseurs F-35 et de drones, de sorte à libérer les 3,8 milliards de dollars nécessaires au mur frontalier.

Toutefois, Mark Esper a fini par s’opposer à Donald Trump en refusant de déployer les forces armées dans le pays en raison des violentes manifestations suite à la mort fin mai du Noir Américain George Floyd. C’est ce qui a motivé son limogeage. Il est remplacé par le directeur du centre national de contre-terrorisme, Christopher Miller, qui assumera cet intérim jusqu’au 20 janvier 2021. 

Andreï Touabovitch