securite-aerienneLe dernier rapport de l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA), qui représente quelque 260 compagnies aériennes, soit 83% du trafic aérien mondial, sur la sécurité aérienne, fait état d’un total de 68 accidents d’avion recensés en 2015, contre 77 en 2014, ce qui en fait une année «extraordinairement sûre».

L’annonce a été faite dans un communiqué publié ce lundi, à la veille de l‘ouverture du salon aéronautique de Singapour, le plus important d’Asie.

Ce chiffre est rendu encore plus exceptionnel par le fait qu’il se situe en-dessous de la moyenne annuelle de 90 accidents sur les cinq dernières années. De plus, seulement quatre accidents ont été mortels en 2015 contre 12 en 2014. Et les bons chiffres ne s’arrêtent pas là, puisque seulement 136 personnes ont été tuées en 2015, contre 641 en 2014 avec une moyenne sur les cinq ans de 504 personnes tuées dans des accidents d’avions par an.

Il convient néanmoins de rappeler que, pour l’établissement de ces statistiques, l’IATA n’a pas tenu compte de l’accident de l’Airbus A320 de la compagnie Germanwings, filiale de Lufthansa, qui effectuait une liaison entre Barcelone et Düsseldorf, qui s’est écrasé le 24 mars 2015 dans un massif des Alpes françaises, aux confins des communes de Prads et du Vernet. Ni de celui d’un avion de ligne russe de la compagnie Metrojet qui s’est écrasé fin octobre dans le Sinaï égyptien.

Ces accidents, qui ont fait respectivement 150 et 224 victimes, n’ont pas été pris en compte par l’IATA parce que l’association les a classés comme des actes délibérés d’intervention illicite. Le crash du premier avion avait été volontairement provoqué par un pilote tandis que le second a été provoqué, vraisemblablement par un engin explosif dissimulé à bord.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*