En fin de semaine dernière, la secrétaire d’Etat américaine Hilary Clinton a entamé une visite de trois jours au Maghreb, du vendredi 24 février au dimanche 26 février, dont elle a profité pour lancer un appel à plus de démocratie aux dirigeants de ces pays.
Après avoir participé vendredi à la Conférence internationale sur la Syrie en Tunisie, invité les tunisiens à préserver leur liberté retrouvée, et promis une aide à la reconstruction de l’économie et au renforcement de la démocratie, Hilary Clinton s’est rendue en Algérie le samedi. Elle y a appelé les autorités à poursuivre les réformes pour garantir au mieux les droits de chacun à la prospérité, à la paix et à la sécurité. Première secrétaire d’Etat américaine à se rendre en Algérie depuis 2008, elle a rencontré son homologue Mourad Medelci ainsi que le président Abdelaziz Bouteflika pour lui proposer l’aide américaine pour la tenue du scrutin législatif du 10 mai prochain organisé suite aux réformes entreprises. Les rapports entre les pays du Maghreb ont également été abordés. Hilary Clinton a encouragé les deux partenaires des Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme que sont l’Algérie et le Maroc à une plus étroite collaboration entre eux pour encore plus d’efficacité.
La tournée maghrébine d’Hilary Clinton s’est achevée le dimanche au Maroc où la secrétaire d’Etat n’a pas manqué de féliciter le pays pour sa nouvelle constitution adoptée en juillet dernier et pour les législatives du mois de novembre qui ont suivi.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*