Iran : Encore une manipulation américaine

        Après avoir déjoué un projet d’assassinat contre l’ambassadeur saoudien à Washington,  les autorités américaines n’ont pas hésité à mettre en cause le gouvernement iranien en l’accusant d’avoir orchestré des attentats terroristes sur le sol américain, dont également des attentats contre les ambassades saoudienne et israélienne à Washington.

        La sonnette d’alarme a à nouveau été déclenchée aux Etats-Unis suite à ce que les autorités américaines qualifient de conspiration venant du gouvernement iranien, notamment en engageant un cartel de la drogue mexicain pour les aider à mener à bien leur plan machiavélique. Suite à cela, deux iraniens dont l’un disposant également de la nationalité américaine ont été inculpés. Mais pour les Etats-Unis, le danger est imminent et beaucoup plus grand car derrière ces individus se cache un adversaire redoutable à savoir l’Iran, qui lui de son côté nie toute implication et accuse même les Etats-Unis de monter cette histoire de toute pièce afin de semer une tension et une division au sein des pays musulmans. Pour Téhéran, il en ressort donc que les Etats-Unis s’engagent vers une stratégie de déstabilisation afin de mieux asseoir leur pouvoir surtout par rapport à Israël. Washington a, en tout cas, lancé une alerte mondiale aux attentats principalement contre les transports, car pour l’administration américaine cela n’est que le début d’une série d’agressions qui pourraient viser autant des diplomates étrangers que les Etats-Unis eux mêmes.

       Suite à cela, et si les relations entre les Etats-Unis et l’Iran devaient s’aggraver davantage, on pourrait craindre des répercutions dangereuses sur la stabilité dans le Golfe et au Moyen-Orient. Surtout que les relations entre l’Iran d’un côté, l’Arabie Saoudite et le Bahreïn de l’autre se sont sérieusement détériorées. Pour le moment, il s’agit plutôt d’une guerre diplomatique qui risque de se durcir davantage…

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *