Nikki Haley Pour les Etats-Unis, le départ du chef de l’Etat syrien, Bachar al-Assad n’est plus une priorité pour mettre fin au conflit dans le pays, a affirmé jeudi l’ambassadrice américaine auprès des Nations Unies, Nikki Haley.

Mme Haley a confié aux médias jeudi au siège de l’ONU à New-York, qu’«il faut choisir ses batailles (…) Quand vous regardez la situation, il faut changer nos priorités, et notre priorité n’est plus de rester assis là, à nous concentrer sur faire partir Assad». Sa position était similaire à celle du secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson qui a déclaré le jour même à Ankara, que «le sort du président Assad, à long terme, sera décidé par le peuple syrien», reflétant un revirement dans la position américaine.

L’ambassadrice américaine à l’ONU a indiqué par la suite que le gouvernement américain souhaite désormais focaliser ses efforts sur une résolution politique du conflit syrien.

«Notre priorité est vraiment de regarder comment on peut obtenir des résultats. Avec qui devons-nous travailler pour réellement faire une différence pour les gens de Syrie ?», s’est-elle interrogée.

Mme Haley a dit ne pas souhaiter se concentrer sur le devenir de l’actuel président syrien «de la même façon que l’administration précédente». «Est-ce que nous pensons qu’il est un obstacle ? Oui. Est-ce que nous allons rester assis là et nous concentrer sur le faire partir ? Non», a-t-elle affirmé.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*