La Conférence de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a donné, dimanche à Monrovia, son accord de principe à la demande d’adhésion du Maroc à ce groupement régional.

Elle a également décidé d’inviter le Roi du Maroc Mohammed VI à la prochaine session ordinaire de la CEDEAO, lit-on dans le communiqué final sanctionnant les travaux du 51ème sommet ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO qui se tenait ce dimanche dans la capitale du Liberia.

Le souverain marocain était attendu à ce sommet où il devait prononcer un discours devant ses pairs africains, mais son déplacement à Monrovia a été annulé à la dernière minute en raison de l’invitation adressée au Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu.

Au cours de leur sommet les leaders ouest-africains ont ainsi « donné leur accord de principe pour l’adhésion du Royaume du Maroc à la CEDEAO, eu égard aux liens forts et multidimensionnels de coopération » qui lient le Maroc aux Etats de cette organisation sous-régionale, précise le communiqué final.

Le sommet a instruit la commission de la CEDEAO d’examiner les implications d’une telle adhésion conformément aux dispositions du traité révisé de la CEDEAO et de soumettre les résultats à sa prochaine session.

Le Roi Mohammed VI ayant fait le constat de l’agonie de l’ambitieux projet mort-né de l’Union du Maghreb arabe crée le 17 février 1989, à Marrakech par les cinq chefs d’État des cinq pays maghrébins (Maroc, Mauritanie, Algérie, Tunisie et Libye), a décidé de positionner son royaume dans la dynamique et prometteuse organisation ouest-africaine.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*