Les révélations faites par le Haut Commissariat de l’ONU pour les Réfugiés (HCR), constatant une hausse des demandes d’asile l’année dernière, témoignent de la profonde gravité du phénomène de l’exil.

C’est ainsi que le HCR declare que suite aux«… troubles en Afrique de l’Ouest et dans le monde arabe, les demandeurs d’asile en provenance de Côte d’Ivoire, de Libye, de Syrie et d’autres pays ont atteint des niveaux records en 2011 avec 16 700 demandes de plus qu’en 2010 ».

En Occident, le nombre de demandeurs d’asile a bondi de 20 % l’année dernière. En tout, pas moins de 441 300 demandes d’asile ont été formulées dans 44 pays industrialisés durant l’année 2011, établissant, en parallèle, un record depuis 2003. Cette année avait été marquée par 505 000 demandes d’asile dans les pays développés. Et, une certaine hiérarchie s’est formée parmi les Etats prisés : les USA ont été, comme plusieurs fois, le lieu de refuge le plus attirant avec 74 000 dossiers, devant la France (51 900 dossiers) et l’Allemagne (45 700 dossiers). Les deux pays européens ont connu respectivement des hausses des demandes de 8 % et 11 %. En ce qui concerne l’Hexagone plus particulièrement, le HCR justifie cette augmentation par l’arrivée massive des arméniens et des ivoiriens.

Du côté des demandeurs d’asile, les Afghans constituent la nationalité à avoir déposé le plus de dossiers : 35 700 démarches ont été entamées en 2011, soit 34 % de plus que l’année précédente. Suivent les chinois et les irakiens, avec respectivement, 24 400 et 23 500 demandes déposées. Ayant reçu 327 000 dossiers, le continent européen constitue la région du monde la plus attrayante en termes de demandes d’asile. Et, 277 400 demandes ont été adressées à l’attention de l’Union Européenne.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*