Le président américain Donald Trump a nommé mardi Jon Huntsman en qualité d’ambassadeur américain en Russie, une nomination qui attend d’être approuvée par le Sénat.

En confiant ce poste à Jon Huntsman, le chef d’Etat américain semble avoir opté pour l’expérience. En effet, le nouvel ambassadeur américain en Russie a d’ores et déjà occupé des fonctions similaires à deux reprises. Sous le président George H.W. Bush, Huntsman a été ambassadeur des Etats-Unis à Singapour, avant d’occuper le même poste en Chine sous le mandat de Barack Obama. C’est désormais à Moscou que Jon Huntsman continuera à servir la diplomatie américaine.

Sa nomination intervient au milieu des enquêtes sur l’ingérence russe lors de la dernière élection américaine et d’éventuels contacts entre les autorités russes et la campagne électorale du milliardaire.

D’ailleurs, lors de la campagne de l’actuel dirigeant américain, ses rapports avec Jon Huntsman étaient loin d’être au beau fixe. Le nouvel ambassadeur a tardé à apporter son soutien à un quelconque candidat lors des primaires du parti républicain, avant d’opter, au final, pour Donald Trump.

Mais, par la suite, Jon Huntsman lui avait demandé de se retirer après la révélation d’une vidéo datant de 2005 dans laquelle le businessman avait été filmé faisant des commentaires irrespectueux sur les femmes.

Le président américain a apparemment tourné cette page en confiant à l’ancien gouverneur de l’Utah un poste-clé.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*