Ram Nath Kovind qui est issu de la caste discriminée des Dalits dans les pays des «Intouchables», a été officiellement, investi lors d’une cérémonie mardi à New Delhi, en tant que 14ème président de la république d’Inde, un poste qui a été crée pour la première fois en 1950.

Agé de 71 ans, Ram Nath Kovind est issu du parti nationaliste hindou au pourvoir, le Parti du peuple indien (Bharatiya Janata Party – BJP) et était soutenu par le Premier ministre, Narendra Modi.

Il avait été élu au poste honorifique de président à New Delhi le 20 juillet par un collège électoral composé de 4.000 membres de 31 assemblées législatives et 776 membres du Parlement.

Originaire de la province d’Uttar Pradesh, le plus grand des Etats fédérés de l’Inde, Ram Nath Kovind est un ancien avocat qui est notamment passé devant la Cour Suprême.

Avant son élection, il était gouverneur de la très pauvre province du Bihar au nord du pays et a siégé durant deux mandats à la chambre haute du parlement indien, le conseil des Etats ou «Rajya Sabha».

Ram Nath Kovind est aussi le deuxième président du pays à provenir de la caste défavorisée et stigmatisée dans les pays des «Intouchables».

Les membres de cette caste sont considérés par les hindous comme «hors castes», au plus bas de l’échelle sociale et ils sont souvent discriminés et cantonnés aux tâches «impures» les plus ingrates et dégradantes.

Certains observateurs pensent qu’en le soutenant, le Premier ministre Narendra Modi a voulu profiter du profil atypique et de la popularité de Ram Nath Kovind pour s’attirer les faveurs des quelques 200 millions d’Intouchables que compte le pays en vue d’un second mandat en 2019.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*