En réaction à l’«aventurisme» des Etats-Unis, le Parlement iranien a approuvé une allocation de 520 millions de dollars visant à développer le programme balistique national et renforcer les activités régionales des Gardiens de la révolution, l’armée d’élite du régime de Téhéran.

Le président du Parlement iranien, Ali Larijani  a annoncé un vote à une très large majorité en faveur d’une série de mesures ayant pour objectifs de « faire face aux actions terroristes et aventuristes des Etats-Unis dans la région ».

Lors du vote ce dimanche, 240 députés sur 244 se sont prononcés en faveur du projet de loi, qui prévoit un budget de 260 millions de dollars pour le « développement du programme de missiles» et une enveloppe similaire pour la Force Qods, la section de l’armée d’élite iranienne en charge des opérations extérieures, rapporte l’agence officielle IRNA.

D’après Abbas Araghchi, haut négociateur et vice-ministre iranien des Affaires étrangères, «ce projet de loi est soutenu par le ministère des Affaires étrangères et le gouvernement », précisant qu’«il fait partie d’une série de mesures proposées par le comité de supervision du JCPOA pour faire face à la récente loi (adoptée par le) Congrès américain ».

Il est à noter que le JCPOA (Joint Comprehensive Plan of Action) est l’accord international sur le programme nucléaire de l’Iran conclu en juillet 2015 à Vienne par le gouvernement iranien et des grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne).

Le vote au parlement iranien intervient après des sanctions américaines supplémentaires annoncées le mois dernier à l’encontre du programme de missiles balistiques de l’Iran.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*