Les ministres de l’Environnement en réunion samedi dernier à Montréal pour l’exécution de l’accord de Paris sur le climat ont reçu un message des Etats-Unis, qui souhaitent avancer à leur rythme sans solliciter la renégociation du texte conclu fin 2015.

Représenté par un simple observateur à la conférence ministérielle réunissant plus de 30 pays, Washington a indiqué ne pas vouloir renégocier l’accord de Paris sur le climat, mais qu’il allait examiner les clauses sur lesquelles  il est engagé par ce texte, a rapporté samedi le commissaire européen à l’Action pour le Climat, Miguel Arias Cañete.

Et d’ajouter que les Etats-Unis « ont un délégué à cette réunion et il parle au nom des Etats-Unis », au même titre que l’ensemble des représentants lors d’une rencontre internationale.

Tous les participants à cette réunion, même l’observateur représentant les Etats-Unis, ont acté que « l’accord de Paris est irréversible », a indiqué, pour sa part, le ministre français de la Transition écologique, Nicolas Hulot.

Le commissaire européen à l’Action pour le Climat a estimé que les rencontres prévues au cours de cette semaine à New York en marge de l’assemblée générale de l’ONU permettront aussi de vérifier avec les délégués américains « quelle est (leur) véritable position ». Le message porté samedi par le représentant américain « est plutôt différent de celui que nous avions entendu du président (Donald) Trump », a-t-il poursuivi.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*