Le candidat de la coalition de droite appuyé par l’ancien Président du conseil italien et leader de Forza Italia a gagné lundi les élections régionales partielles en Sicile, un test politique avant le scrutin national qui aura lieu au début de 2018.

Cette victoire marque le retour sur le devant de la scène politique de Silvio Berlusconi, 81 ans, bien que sa Forza Italia n’ait pas triomphé. Le postfasciste Nello Musumeci, tête de liste d’une coalition réunissant la formation politique de l’ex-Premier ministre italien, un parti du centre, les nationalistes de Fratelli d’Italia et la Ligue du Nord, est sorti vainqueur de ce scrutin régional en raflant environ 40 % des suffrages exprimés.

A signaler que Forza Italia a réalisé un score de plus de 15 % des voix, ce qui en fait un pilier de la coalition de droite. «Avec cette coalition, nous pouvons gagner n’importe où », s’est satisfait Silvio Berlusconi.

«Nous avons démontré qu’unis, nous sommes les seuls à pouvoir faire rempart au Mouvement 5 étoiles (M5S), qui représente le vrai danger », a-t-il poursuivi. A ce propos, Giancarlo Cancelleri, le candidat de cette dernière formation politique, n’a été battu que de près de 4 points par Nello Musumeci.

Le M5S a doublé son score comparativement aux dernières élections régionales de 2012 et s’affirme comme la première formation de Sicile, avec 27 %.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*