Washington a décidé de se retirer du Pacte mondial sur la migration. Ce secteur s’ajoute à la longue liste d’accords internationaux dont l’administration Trump a soustrait les Etats-Unis.

«La mission américaine auprès de l’ONU a informé son secrétaire général que les Etats-Unis mettaient fin à leur participation au Pacte mondial sur la migration», a annoncé le gouvernement américain dans un communiqué.

Pour rappel, les 193 Etats-membres de l’Assemblée générale des Nations Unies avaient unanimement adopté en septembre 2016, la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants. Ce texte a pour objectif d’améliorer, dans le futur, la gestion internationale des migrations, notamment en matière d’accueil et d’aide aux retours.

Aux termes de cette Déclaration, le Haut commissaire aux Réfugiés (HCR) a été chargé de proposer un Pacte mondial sur les migrants et réfugiés dans son rapport à l’Assemblée générale de l’ONU en 2018. Ce Pacte est censé définir un cadre de réponses à apporter à cette problématique et proposer un plan d’actions.

« la Déclaration de New York comprend plusieurs dispositions qui sont incompatibles avec les politiques américaines d’immigration et de réfugiés et les principes édictés par l’administration Trump en matière d’immigration», a indiqué la mission diplomatique américaine auprès de l’ONU, sans préciser la nature de ces divergences. Et d’ajouter qu’«en conséquence, le président Trump a décidé l’arrêt de la participation des Etats-Unis à la préparation du Pacte qui vise à obtenir un consensus à l’ONU en 2018».

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*