Au Maroc, le roi Mohammed VI a adressé mardi un message au président américain, Donald Trump, dans lequel il lui exprime sa « profonde préoccupation personnelle » et la « grande inquiétude ressentie par les Etats et les peuples arabes et musulmans » suite aux informations sur l’intention de l’administration américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade des Etats Unis.
En sa qualité de Président du Comité Al-Qods issu de l’Organisation de la coopération islamique, qui compte 57 Etats représentant plus d’un milliard de citoyens, le souverain marocain a souligné « l’extrême importance » que revêt la ville d’Al-Qods non seulement pour les parties au conflit, mais également pour les fidèles des trois religions célestes.
De par « ses spécificités religieuses uniques, son identité historique séculaire et sa grande symbolique politique, la ville d’Al-Qods doit demeurer une terre de cohabitation et un symbole de coexistence et de tolérance pour tous, ajoute Mohammed VI, pour qui un éventuel changement de son statut « est susceptible d’impacter négativement les perspectives d’une solution juste et globale au conflit palestino-israélien ».
Dans les résolutions du Conseil de sécurité notamment, Al-Qods se trouve au cœur des questions du statut définitif, ce qui exige de préserver sa place juridique et d’éviter tout ce qui est de nature à porter atteinte à son statut politique actuel.
Le Proche Orient vit au rythme des crises profondes et de périls qui nécessitent d’éviter tout ce qui est de nature à exacerber les sentiments de frustration et de déception qui font le lit de l’extrémisme et du terrorisme, à porter atteinte à la stabilité précaire dans la région et à amenuiser l’espoir de voir éclore des pourparlers fructueux à même de concrétiser la vision de la communauté internationale sur une solution à deux Etats, insiste Mohammed VI.
Il s’agit plutôt de faciliter la relance du processus de paix et éviter tout ce qui peut l’entraver voire l’arrêter définitivement.
Le Roi du Maroc a eu, le même jour, un entretien téléphonique avec le Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, au cours duquel il lui a réaffirmé la « solidarité forte et constante » du Maroc avec le Peuple palestinien dans la défense de sa cause juste et de ses droits légitimes, notamment concernant le statut d’Al Qods.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*