Suite à une surmortalité relative à la consommation de drogue, l’espérance de vie des Américains s’est réduite pour la deuxième année consécutive. C’est une première depuis l’aube des années 1960.

En 2016, l’espérance de vie des Américains à la naissance était de 78,6 ans, d’après les chiffres rendus publics jeudi par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). L’année précédente, le même indicateur était de 78,7 ans et, en 2014, il était de 78,9 ans, d’après la même source.

Selon le responsable des statistiques de mortalité aux CDC, Robert Anderson, c’est la première fois depuis le début des années 1960, que l’espérance de vie aux Etats-Unis recule sur deux années de suite. D’après cet expert, cette situation s’explique principalement par la hausse des décès par overdoses.

Celle-ci a été, pendant longtemps, entièrement compensée par le déclin de la mortalité suite aux maladies cardio-vasculaires, mais cette baisse s’est tassée à présent, a-t-il poursuivi.

Pour rappel, le chef d’Etat américain Donald Trump avait assimilé, en octobre dernier, la dépendance aux opiacés à une urgence de santé publique. En effet, près de deux millions de citoyens d’Américains sont dépendants de ces analgésiques. Bien que mélangée à des substances de synthèse, l’héroïne fait partie de cette famille de médicaments délivrés sur ordonnance.

D’après les derniers chiffres, 63 600 morts par overdose ont été enregistrées sur le territoire américain en 2016, soit 174 décès par jour. Ce qui correspond à un taux de mortalité par overdoses de 19,8 morts sur 100 000. Cet indicateur a augmenté de plus de 20 % en rythme annuel (16,3 pour 100 000 en 2015).

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.