Dans une vidéo relayée par les médias, Abubakar Shekau, le chef du groupe djihadiste nigérian revendique plusieurs attaques perpétrées en décembre. Cette vidéo est la première depuis le mois d’août dans laquelle apparaît le leader djihadiste, commanditaire du kidnapping de plus de 200 lycéennes en 2014 et donné plusieurs fois pour mort.
S’exprimant en arabe puis en langue haoussa, Abubakar Shekau annonce que son groupe a mené des attaques sur Maiduguri, à Gamboru et à Damboa. Bien qu’apparaissant fébrile et peinant à lire ses notes, Abubakar Shekau affirme être en bonne santé et que rien ne lui est arrivé.
Cette vidéo est publiée dans un contexte de résurgence des violences avec une multiplication des attentats-suicides, des raids sur les villages, les villes et les postes militaires. Près d’une vingtaine de personnes ont ainsi été tuées en un mois. Défaite militairement par les armées de la région, l’organisation djihadiste continue toutefois à semer le chaos dans toute la région du lac Tchad.
La rébellion de la secte islamiste Boko Haram a fait plus de 20 000 morts et plus de 2 millions de déplacés dans le nord-est du Nigeria depuis ses débuts en 2009. Elle a également déclenché une très grave crise humanitaire et alimentaire dans toute la région, jusqu’au Niger, au Tchad et au nord du Cameroun.
Mais, le groupe islamiste est divisé en deux factions rivales, celle d’Abubakar Shekau et celle dirigée par Abou Mosab Al-Barnaoui, reconnue par l’organisation Etat islamique.

 

Tags: , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.