Le gouvernement américain a annoncé lundi sa décision de ne pas renouveler le programme permettant, depuis 2001, à 200 000 ressortissants salvadoriens de résider et travailler aux Etats-Unis. Les concernés ont jusqu’en septembre 2019 pour quitter le territoire américain.

D’après le département américain de la Sécurité intérieure, les conditions de vie au Salvador se sont suffisamment améliorées pour que leurs ressortissants jouissant de ce programme américain puissent y retourner. Ce ministère avait brandi le même argument après que l’administration américaine ait pris une mesure similaire pour les Haïtiens en novembre dernier.

Les Salvadoriens ont eu la possibilité d’obtenir un permis de résidence spécial aux Etats-Unis suite au double séisme catastrophique de 2001. Depuis, 200 000 citoyens de ce pays en ont bénéficié et ont eu environ 193 000 descendants nés sur le sol américain.

D’ici septembre 2019, les Salvadoriens concernés devront opter pour rester sur le territoire américain en toute clandestinité avec le risque d’être refoulés, le quitter avec leurs proches ou partir seuls tout en confiant leurs enfants à des tuteurs de sorte qu’ils demeurent aux Etats-Unis.

Depuis les tremblements de terre, le Salvador s’est doté de nouvelles infrastructures. Toutefois, la violence récurrente fait obstacle à la croissance économique. Les immigrés salvadoriens, dont la majeure partie réside aux Etats-Unis, y transfèrent plus de 4,5 milliards de dollars par an.

 

Tags: , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.