Les gardes-côtes italiens ont annoncé jeudi, avoir porté secours à 264 migrants qui voyageaient à bord d’une embarcation au large de la Calabre.

Ces derniers temps, les passeurs n’empruntaient cette voie maritime qu’à bord de voiliers transportant quelques dizaines de migrants.

Cette embarcation pourrait être partie de la Turquie, à en croire un porte-parole des gardes-côtes italiens, précisant que c’est un avion de reconnaissance de Frontex, l’organisme européen en charge de la sûreté des frontières, qui a localisé le bateau.

Les migrants ont été sauvés à une distance de 30 milles nautiques de Crotone. Divers bateaux des gardes-côtes et des forces de l’ordre italiennes et un bâtiment britannique patrouillant pour le compte de Frontex, ont pris part à cette opération de sauvetage.

Pour rappel, des passeurs avaient abandonné au large de l’Italie plus d’une demi-douzaine de vieux navires provenant de la Turquie entre décembre 2014 et janvier 2015. Ils actionnaient alors le pilote automatique en mettant le cap sur les côtes italiennes.

Les secouristes italiens étaient donc contraints de descendre sur ces bateaux depuis un hélicoptère afin d’en reprendre le contrôle et d’éviter qu’ils ne percutent les rochers.

Présentement, cette route est encore empruntée par quelques dizaines à quelques centaines de migrants par mois. Généralement, ils prennent place à bord de voiliers pilotés par des Russes ou des Ukrainiens. Ces passeurs les déposent sur les côtes italiennes avant de repartir immédiatement.

L’Italie où débarquent tous les clandestins qui proviennent de la Libye, a enregistré près de 119.000 arrivées de migrants en 2017.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.