Les sénateurs démocrates et républicains sont parvenus à un accord budgétaire, mettant du coup un terme au blocage de l’administration américaine.

Le dernier « shutdown », autrement dit la paralysie de l’administration fédérale suite à un désaccord budgétaire entre les deux principales formations politiques américaines, remonte à 2013. A l’époque, le blocage s’était étendu sur deux semaines. Mais le dernier en date n’a duré que trois jours, de samedi à lundi dernier.

En effet, les sénateurs démocrates ont approuvé hier un compromis budgétaire temporaire. Dans la foulée, la Chambre haute du Congrès américain s’est très largement prononcée pour cette rallonge. Ensuite, la Chambre des représentants a fait de même. Il ne restait donc plus qu’au président américain, Donald Trump, de promulguer de manière officielle la fin de cette paralysie.

Les démocrates ne voulaient pas voter pour ce compromis temporaire censé financer l’administration américaine jusqu’au 8 février sans garanties sur le devenir des « Dreamers », ces centaines de milliers de sans-papiers arrivés mineurs sur le sol américain. Toutefois, la gauche entend continuer à négocier un accord global sur ces clandestins, a indiqué Chuck Schumer.

51 des 100 sénateurs américains sont issus du parti républicain. Néanmoins, cette famille politique, bien que majoritaire au Sénat, était contrainte de composer avec les démocrates. Suivant le règlement intérieur de la Chambre haute, tout sénateur peut objecter pour chaque motion. Et seul un vote des trois cinquièmes du Sénat peut surmonter cette objection.

 

Tags: , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.