Un incendie a éclaté ce vendredi dans un hôpital de la ville de Myriang, dans le sud-est de la Corée du Sud, faisant selon le dernier bilan, au moins 33 personnes tuées et plus de 70 blessés.

Cet incendie est le deuxième du genre à endeuiller le pays en un mois et le pire depuis celui d’un entrepôt qui avait fait 40 morts à Incheon en 2008.

En plus de l’hôpital Sejong, le bâtiment qui a pris feu abritait une maison de repos pour personnes âgées. D’après les témoignages de deux infirmières, l’incendie s’est déclaré soudainement dans la salle des urgences, alors qu’environ 200 personnes se trouvaient dans l’immeuble.

Il a pu être éteint par les pompiers et tous les patients ont pu être évacués. Mais un porte-parole du service national des pompiers n’a pas exclu une aggravation du bilan des victimes, dont la plupart séjournaient dans la maison de repos et certains ont péri lors de leur transport vers un autre hôpital.

Selon son cabinet, le président sud-coréen Moon Jae-In s’est réuni en urgence avec ses  conseillers pour déterminer les mesures à prendre.

Les origines de ce nouvel incendie n’ont pas encore été clairement déterminées. Mais il survient un mois seulement après un autre incendie dans un club de gymnastique dans la ville de Jecheon, dans lequel 29 personnes avaient trouvé la mort, une catastrophe qui avait été imputée au manque de sorties de secours, à des matériaux de finition inflammables et à des voitures stationnées illégalement qui bloquaient l’accès aux véhicules des pompiers.

La fréquence des incendies et le nombre de victimes qu’ils causent inquiètent dans un pays qui est l’un des plus avancés d’Asie et la quatrième économie de la région.

 

Tags: , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.