Le roi du Maroc Mohammed VI a présidé, ce dimanche 28 janvier à Agadir, la signature de huit conventions et d’un protocole y afférents à l’occasion de la présentation devant le souverain, la déclinaison régionale du Plan d’Accélération Industrielle 2014-2020 dans la région de Souss-Massa.

La déclinaison régionale du Plan d’Accélération Industrielle au Maroc 2014-2020, devrait permettre la création à terme, de 24.000 nouveaux emplois dans la région du Souss-Massa.

Une Zone Franche Industrielle de 300 ha, intégrée dans une zone urbaine. La réalisation d’un Technopark et d’une Cité de l’innovation. Ce Technopark sera destiné aux PME et aux Start-up du secteur des TIC. Ces projets absorberont  un investissement de 500 millions de dirhams prélevés des Fonds de Développement Industriel et Agricole, et une autre enveloppe de 500 millions de Dirhams qui sera débloquée par le secteur privé de la Région Souss-Massa. Ainsi les projets industriels qui seront développés dans la Région Souss-Massa, pourront être réalisés par les opérateurs avec un apport limité à 20% du montant de ces projets. En effet, 20 autres % seront portés par des Investisseurs Privés de la Région, 20% supplémentaires proviendront de subventions des Fonds de Développement Industriel et de l’Agriculture. Et les 40% restants seront financés, à des conditions avantageuses, par le secteur bancaire.

Le projet industriel du Souss-Massa qui amorce la déclinaison régionale du Plan d’Accélération Industrielle nationale 2014-2020, s’inscrit dans la vision du souverain marocain qui prône, à travers le déploiement du processus de régionalisation avancée, un développement territorial équitable, équilibré, inclusif et adapté aux spécificités de chaque région.

La démarche industrielle conçue pour cette région du Royaume entend conforter les secteurs industriels existants tout en développant de manière proactive et agissante de nouveaux créneaux, a indiqué le ministre marocain de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, insistant sur le respect des normes environnementales et de la vocation touristique de la grande région dAgadir.

Selon Elalamy «l’industrie adopte à son tour, conformément aux hautes instructions royales, une approche régionalisée, afin de localiser les activités productives au plus près des citoyens, de capitaliser sur le potentiel de toutes nos régions et d’accéder à un nouveau palier d’émergence».

Les projets devant être ainsi initiés portent sur les domaines du tourisme, de la production agro-industrielle, la construction navale dont l’infrastructure devrait recueillir près de 5 milliards de dirhams d’investissement à l’échelle nationale et le secteur de la chimie organique et de la chimie verte.

De nouveaux écosystèmes seront développés notamment, dans des secteurs émergents leviers de l’accélération industrielle, tels que la sous-traitance automobile, l’offshoring, le cuir, les matériaux de construction et du bâtiment et la plasturgie.

 

Tags: , , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.