L’ONU a annoncé jeudi, le rapatriement par avion mardi dernier à Niamey, la capitale du Niger, de 128 réfugiés évacués de la capitale libyenne, Tripoli.

Cette opération d’évacuation s’est concrétisée grâce à l’appui des autorités nigériennes et en collaboration avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR).

Les 128 réfugiés évacués vers le Niger sont logés dans des pensions de la Niamey, où ils reçoivent un accompagnement et une assistance psychosociale, en attendant des solutions durables à l’instar d’une réinstallation, d’après le HCR.

A l’heure actuelle, le Niger a d’ores et déjà accueilli un total de 770 réfugiés évacués de Libye. Dans cette population figurent, selon l’agence onusienne pour les réfugiés, des mères seules, des mineurs non accompagnés ou séparés et des familles.

En dehors de ces 128 réfugiés réinstallés au Niger, 150 de leurs compatriotes ont décollé mercredi dernier de la capitale libyenne pour l’Italie, a indiqué le HCR. Des enfants et des femmes faits prisonniers durant longtemps en Libye faisaient partie de ce groupe.

L’envoyé spécial du HCR pour la Méditerranée centrale, Vincent Cochetel a déclaré que  «ces évacuations ont offert une nouvelle chance de vie à plus de 1 000 réfugiés qui étaient détenus en Libye et qui souffraient énormément», précisant que le HCR entend évacuer de la Libye, d’ici la fin de l’année, des milliers d’autres réfugiés.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.