Le constructeur américain General Motors a proposé à la Corée du Sud, d’investir 2.3 milliards d’euros sur 10 ans dans l’objectif d’assurer l’avenir de sa filiale sud-coréenne et d’obtenir des soutiens financiers publics, a révélé mercredi, un responsable du gouvernement sud-coréen.

D’après le gouvernement sud(coréen, General Motors attend de Séoul des injections de fonds, à hauteur de 476 millions de dollars, dans sa filiale via la KDB, la Banque de développement de Corée, qui possède déjà une participation de 17% dans General Motors Korea.

L’information n’a pas été commentée dans l’immédiat par General Motors. Mais si elle était avérée, cet investissement s’ajouterait à la conversion de dette en actions de quelque 1,78 milliard d’euros, soit environ 2,2 milliards de dollars, que General Motors a proposé mardi en contrepartie d’un soutien financier et des avantages fiscaux de Séoul.

De son côté, la Corée du Sud attend d’avoir l’assurance d’un engagement à long terme de General Motors dans le pays avant d’accorder les fonds escomptés.

S’il se concrétisait, cet investissement pourrait sauver la filiale sud-coréenne de General Motors. Le groupe de Détroit traverse des moments difficiles dans le pays du Matin calme.

Il a annoncé la semaine dernière qu’il fermerait d’ici mai prochain, son usine de Gunsan, au sud-ouest de Séoul, et qu’il déciderait de l’avenir de ses trois autres sites dans le pays dans les semaines à venir. General Motors Korea emploie au total quelque 16.000 personnes en Corée du Sud.

Le ministère sud-coréen du Commerce a annoncé hier mercredi l’ouverture prochaine d’un audit sur la manière dont est géré le groupe automobile dans le pays. General Motors a accumulé plus de 2 milliards d’euros de perte au cours des quatre dernières années.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.