Le Parlement irakien a adopté jeudi une résolution invitant l’Exécutif à établir le calendrier de retrait des troupes étrangères présentes dans le pays, notamment les forces de la coalition internationale anti-djihadiste conduite par les Etats-Unis.

Cette coalition a été lancée en 2014 par Washington afin de combattre l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI), qui avait conquis d’importantes portions des territoires syrien et irakien.74 pays et des organisations internationales, à l’instar d’Interpol et de l’Otan, font partie de cette coalition. Mais, peu des Etats membres de la coalition ont déployé des troupes au sol et des conseillers militaires en Irak.

Dans un communiqué le bureau du président du Parlement irakien a remercié l’ensemble des pays «qui ont soutenu l’Irak dans son combat contre Daech (acronyme en arabe du groupe EI)», avant d’inviter le gouvernement à «établir un calendrier de retrait des forces étrangères».

Le mois dernier, la coalition avait d’ores et déjà annoncé une diminution de ses troupes en Irak au courant de cette année, assurant que sa présence dans le pays serait proportionnelle aux nécessités et en coordination avec les autorités irakiennes.

Les Etats-Unis se sont le plus investis dans la coalition internationale anti-djihadiste, en déployant 5.000 hommes en Irak.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.