En réponse aux menaces protectionnistes proférées par le président américain Donald Trump, la Chine a assuré qu’elle «ne restera pas les bras croisés», d’après les propos tenus dimanche par le porte-parole de l’Assemblée nationale populaire (ANP), Zhang Yesui.

«La Chine ne veut pas d’une guerre commerciale avec les Etats-Unis, mais s’ils (les Américains) prennent des mesures qui nuisent aux intérêts chinois, nous ne resterons absolument pas les bras croisés», a-t-il indiqué en réaction aux mesures protectionnistes concernant les importations de l’aluminium et de l’acier de la Chine et d’autres pays.

Rappelons que le président américain avait annoncé jeudi dernier, l’instauration de taxes sur les importations américaines d’aluminium et d’acier.

Ensuite, il a menacé de mettre en place des «taxes réciproques» sur les échanges avec les partenaires commerciaux des Etats-Unis. Sur son Twitter, Donald Trump a estimé que les guerres commerciales étaient «bonnes et faciles à gagner», ce qui a provoqué une vague d’indignations à l’international.

Il est à noter que la Chine est le premier producteur mondial d’acier et d’aluminium, mais, elle ne représente qu’une partie dérisoire des importations américaines de ces métaux. Ainsi, les mesures prises récemment par l’administration américaine ne devraient avoir qu’un impact limité sur les exportations chinoises d’acier et d’aluminium.

Zhang Yesui, qui a occupé le poste d’ambassadeur de la Chine à Washington, a milité dimanche pour une grande ouverture des marchés, une intensification des échanges et des négociations accrues entre son pays et les partenaires occidentaux.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.