Les Etats-Unis semblent loin de sortir de la crise des opiacées avec une hausse de 30 % entre juillet 2016 et septembre 2017, du nombre de malades admis dans des services d’urgence hospitaliers pour une overdose, d’après un rapport sanitaire rendu public mardi dernier.

Plus précisément, il s’agit d’overdoses d’héroïne, de fentanyl ou d’antidouleurs. Ce qui révèle une aggravation de la crise des opiacés dans ce pays.

«Bien avant d’avoir reçu les certificats de décès, les données des services d’urgence sont en mesure de signaler la hausse alarmante des overdoses liées aux opiacés », a indiqué la directrice par intérim des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), Anne Schuchat.

Par la suite, la même responsable a indiqué que cette épidémie se propage vite et touche tous les sexes et tous les âges. Et d’ajouter qu’elle est en hausse sur l’ensemble du territoire américain.

D’après les statistiques des CDC, 142 557 passages aux urgences des centres hospitaliers américains entre juillet 2016 et septembre dernier portaient sur des présomptions d’overdoses aux opiacés, soit une augmentation de 29,7 % sur la période.

Dans leur rapport, les CDC ne disent pas si, durant la même période, il y a une hausse des décès relatifs à des opiacés, étant donné que la collecte des certificats de décès nécessite des délais plus importants.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.