Washington a annoncé mercredi, avoir porté plainte auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) contre le gouvernement indien auquel l’administration américaine reproche de subventionner ses exportations de produits informatiques vers les Etats-unis.

Cité dans un communiqué, le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer a estimé que « ces programmes de subventions aux exportations menacent les travailleurs américains en créant un terrain de jeu inégal sur lequel ils sont en concurrence».

Ces derniers temps, les Etats-Unis multiplient les actions visant à contenir son déficit commercial avec le reste du monde. Dans cet ordre d’idées,  Lighthizer a affirmé que le gouvernement américain emploiera l’ensemble des moyens dont il dispose, notamment ceux de l’OMC, afin de «promouvoir un commerce juste et équitable» avec ses partenaires étrangers.

Plus précisément, cette plainte américaine concerne les exportations du secteur des technologies informatiques. D’après le département du Commerce, ces subventions des exportations favorisent sur le plan financier, les exportateurs indiens, qui peuvent vendre leurs articles à bas prix au grand dam des travailleurs et industriels américains.

En clair, l’Inde exonère de certaines obligations fiscales, de droits de douane et de redevances, ses exportateurs, parmi lesquels des entreprises pharmaceutiques, chimiques et du secteur du textile et de l’habillement et les fabricants de produits en acier, soutient le ministère américain.

Ces avantages s’élèvent à plus de 7 milliards de dollars par an, a-t-il indiqué en se basant sur des documents officiels indiens.

Pour information, le déficit commercial des Etats-Unis avec l’Inde a atteint 30,8 milliards de dollars en 2016.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.