A

Le prochain recensement sur le territoire américain, prévu en 2020, comportera une question supplémentaire portant sur le statut de citoyenneté, ce qui pourrait, de l’avis des Démocrates, dissuader les migrants de prendre part à cette opération.

Les Etats-Unis organisent un recensement tous les dix ans. Prévue dans la Constitution, cette opération vise notamment à déterminer le nombre d’élus dans chaque Etat et le financement alloué aux gouvernements locaux. En outre, les communautés peuvent, grâce à ce recensement, décider où ériger, entre autres, des établissements scolaires, des centres hospitaliers et des épiceries.

Le questionnaire du recensement est préparé par le secrétaire du Commerce, Wilbur Ross qui doit présenter ces questions au Congrès avant la fin de ce mois de mars.

Il soutient que cette donnée sur la citoyenneté permettra au département de la Justice de mettre en œuvre le texte sur le droit de vote (Voting Rights Act), censé protéger celui des minorités et éviter la dilution de leur poids électoral.

La présidence américaine a apporté mardi son soutien à cette mesure, tout en précisant qu’elle émanait du département compétent en la matière.

A l’opposé, un collectif de procureurs généraux avait appelé le même ministère à ne pas ajouter une telle question, qui, selon eux, pourrait avoir pour effet de baisser la participation des migrants au recensement. Cette population serait ainsi sous-estimée.

Dans cet ordre d’idées, le secrétaire d’Etat démocrate du Massachusetts, William Galvin, n’a pas hésité à accusé Wilbur Ross de chercher à diminuer le poids des nouveaux arrivants dans les Etats où résident beaucoup de migrants.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.