Un haut dirigeant algérien d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) a été tué dans un récent raid aérien mené dans le sud de la Libye, par l’aviation militaire des Etats-Unis, ont confirmé mercredi les forces armées américaines.

Le commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) a indiqué dans un communiqué, que «deux terroristes d’Al-Qaïda, y compris Moussa Abou Daoud, un haut responsable d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) », ont été tués lors de ce raid mené le 24 mars dernier non loin de la localité d’Oubari, située au sud-ouest de la Libye sur une route conduisant à la frontière algérienne.

AFRICOM a également précisé que le dénommé Moussa Abou Daoud, qui était de nationalité algérienne, avait été mentionné, en mai 2016, sur la liste des terroristes internationaux du département d’Etat américain, précisant que ce dirigeant djihadiste «était chargé de l’entraînement des recrues d’AQMI en Libye pour mener des attaques dans la région».

Sous cette casquette, ce leader terroriste «a fourni une indispensable aide logistique, des fonds et des armes à AQMI», permettant au groupe islamiste de «menacer des intérêts américains et occidentaux dans la région».

Il s’agissait de la deuxième frappe aérienne américaine sur le territoire libyen depuis le début de 2018. AQMI constituait la cible spécifique de cette opération réalisée en coordination avec le gouvernement libyen d’union nationale (GNA).

Le Pentagone a la possibilité de mener des raids aériens en Libye tant qu’il opère en collaboration et avec l’accord des autorités de ce pays. C’est également le cas dans d’autres Etats, à l’instar de la Somalie.

 

Tags: , , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.