Le chef d’Etat italien, Sergio Mattarella a clos jeudi, sans succès, deux journées de consultations politiques en vue de former un gouvernement de coalition après les élections législatives du mois de mars dernier, qui n’ont dégagé aucune majorité parlementaire.

D’autres consultations devront donc avoir lieu la semaine prochaine, a annoncé le président Mattarella.

«Conformément aux règles de notre démocratie, il est absolument nécessaire qu’il y ait des accords entre différentes forces politiques pour former une coalition» gouvernementale, a confié à la presse le président italien, précisant que «lors de ces deux journées de consultations, cette condition n’a pas encore vu le jour».

Ayant décidé de « laisser passer quelques jours de réflexion », M. Mattarella a souhaité que ce temps permette aux formations politiques «d’évaluer la situation de manière responsable».

A en croire une source proche du président italien, les nouvelles consultations auront lieu, au plus tôt, à partir de mercredi prochain. Si cette démarche n’aboutit pas à un accord, il faudra organiser un autre scrutin à l’automne prochain.

Afin de former une majorité parlementaire, le Mouvement 5 Etoiles (M5S), parti antisystème qui est actuellement la première force politique italienne, a encore lancé un appel à la Ligue d’extrême-droite et au Parti Démocrate (PD) de centre gauche. Mais, jusqu’à présent, aucune de ces deux formations politiques n’a donné suite à cette main tendue.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.