Bien qu’incarcéré depuis le 7 avril dernier, l’ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva demeure le candidat favori du scrutin présidentiel d’octobre prochain, à en croire les résultats d’un sondage d’opinion rendus publics dimanche, même si l’icône de la gauche a quelque peu perdu du terrain depuis son incarcération.

D’après le sondage Datafolha, Lula est crédité de 31 % d’intentions de vote. Il devance l’élu d’extrême-droite, Jair Bolsonaro (15 %) et son ancienne ministre de l’Environnement, Marina Silva (10 %).

Effectuée du 11 au 13 avril dans 227 communes du Brésil avec 2 % de marge d’erreur, cette enquête reflète un certain recul de l’ex-chef d’Etat brésilien dans les intentions de vote. Au précédent sondage Datafolha réalisé en janvier, il avait obtenu 37 % des intentions de vote tandis que son rival Bolsonaro atteignait à peine 16 %.

La principale gagnante dans cette situation est Marina Silva, qui est créditée de 15 % d’intentions de vote si jamais le fondateur du parti des travailleurs ne brigue pas à nouveau la magistrature suprême. Dans le même cas de figure, le député d’extrême-droite, Bolsonaro obtiendrait 17 % des voix.

En revanche l’actuel président brésilien, Michel Temer n’obtient que 2 % des intentions de vote, d’après le même sondage d’opinion.

La justice brésilienne a condamné Lula à 12 ans et un mois de prison pour corruption. Il purge sa peine depuis le 7 avril dernier, bien qu’il ait toujours vigoureusement rejeté ces accusations.

 

Tags: , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.