Le Sénat américain a confirmé jeudi, Mike Pompeo dans ses nouvelles fonctions de Secrétaire d’Etat américain, en remplacement de Rex Tillerson.

A peine nommé à son poste de chef de la diplomatie américaine, cet ancien directeur de la CIA reprend des dossiers chauds, en l’occurrence les perspectives de l’accord sur le nucléaire iranien et nord-coréen. A propos, Pompeo a récemment rencontré le président de la Corée du Nord.

La confirmation du nouveau ministre américain des Affaires étrangères à cette fonction n’a pas été aisée : au terme d’un processus parlementaire périlleux, 57 sénateurs ont voté en sa faveur en séance plénière, contre 42 voix.

A signaler que les Démocrates étaient en majorité opposés à la confirmation de Pompeo. Cette famille politique lui reproche son attitude conflictuelle et ses déclarations islamophobes et homophobes. Néanmoins, sept démocrates lui ont accordé leurs suffrages.

L’ancien directeur de la CIA devait entamer hier jeudi son nouveau mandat à la tête de la diplomatie américaine par une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères de l’Otan à Bruxelles, dans l’objectif entre autres, de faire écho du message du président américain Donald Trump.

Ce dernier a toujours appelé les autres membres de l’Otan à hausser leur budget militaire de sorte à réduite la part des Etats-Unis, qui est le premier bailleur de fonds de l’Alliance transatlantique.

 

Tags: , , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.