L’Etat américain de l’Iowa a adopté mercredi, le texte le plus contraignant en matière d’interruption volontaire de grossesse (IVG) aux Etats-Unis et qui interdit l’avortement dès que les battements du cœur du bébé sont détectés, autrement dit à partir de la sixième semaine de grossesse environ.

Les législateurs de l’Iowa, qui sont Républicains en majorité, entendent ainsi engager un débat national sur la question de l’avortement. Toutefois, cette législation a prévu quelques exceptions en cas de viol ou d’inceste.

Afin d’entrer en vigueur, ce texte doit encore être promulgué par la gouverneure républicaine Kim Reynolds. Contre l’IVG, cette autorité n’a pas encore déclaré qu’elle donnerait son feu vert à cette disposition légale. Néanmoins, une telle limite pourrait donner lieu à une bataille judiciaire.

De son côté, l’ACLU, qui est une importante association de défense des droits civiques, a dénoncé dans un communiqué, l’adoption de cette disposition légale, jugeant qu’elle allait ramener «les femmes de l’Iowa près d’un demi-siècle en arrière».

Rappelons qu’en 2016, la Cour suprême américaine avait rejeté les recours des Etats du Dakota du Nord et de l’Arkansas suite à l’annulation par les juridictions locales de textes similaires sur les battements cardiaques.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.