Les autorités américaines ont confirmé une information révélée par le Washington Post selon laquelle une délégation américaine était engagée hier dimanche dans des discussions avec des responsables nord-coréens dans la DMZ, la zone démilitarisée qui divise les deux Corées afin de préparer le sommet tant attendu entre Donald Trump et Kim Jong-un.

Dans un communiqué publié hier dimanche, Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain a annoncé que les Etats-Unis continuaient à préparer une rencontre entre le président américain et le dirigeant nord-coréen et confirmé les discussions entre la délégation américaine et des responsables nord-coréens  Panmujon, village de la DMZ. Selon le Washington Post, ces discussions devraient se poursuivre jusqu’à mardi. La délégation américaine serait menée par Sung Kim, un ancien ambassadeur américain en Corée du Sud, et comprendrait également dans ses rangs la spécialiste de la Corée au Conseil national de sécurité de l’administration Trump Allison Hooker, ainsi qu’un représentant du Pentagone que le Washington Post n’a pas pu identifier. La délégation nord-coréenne de son côté est menée par la diplomate nord-coréenne Choe Son Hui. Cette dernière et Sung Kim faisaient déjà partie des délégations de leurs pays lors de précédentes négociations en 2005.

Cette rencontre au sommet entre le président américain et le leader nord-coréen a déjà fait l’objet de spectaculaires revirements diplomatiques. Jeudi dernier, Donald Trump avait soudainement annulé ce sommet dont il avait lui-même accepté le principe en mars, citant « l’hostilité » des déclarations récentes de Pyongyang. Mais la mesure dont ont depuis fait preuve la Corée du Nord et les Etats-Unis a rendu le président américain optimiste au point de déclarer que le sommet pourrait finalement bien se tenir le 12 juin.

 

Tags: , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.