La tenue du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un se confirme

Le général Kim Yong Chol, bras droit du président nord-coréen, Kim Jong-un a achevé une visite de deux jours à New York, au cours de laquelle il discuté avec le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, de l’organisation du sommet historique entre Kim Jong-un et Donald Trump.

Mike Pompeo a déclaré que les deux pays allaient dans « la bonne direction», sans préciser si la Corée du Nord s’était engagée en faveur d’une dénucléarisation «complète, vérifiable et irréversible» comme l’exigent les Etats-Unis avant toute concession de leur part.

Des progrès auraient également été constatées dans les discussions menées dans la zone démilitarisée à la frontière entre les deux Corées, où des équipes des deux pays préparent l’ordre du jour du sommet, ainsi qu’ Singapour où des échanges ont lieu sur la logistique de la rencontre censée se tenir même si la décision officielle de l’organiser à cet endroit le 12 juin prochain n’a pas encore été prise.

Le général Kim Yong Chol est le plus haut dirigeant nord-coréen à se rendre aux Etats-Unis depuis 18 ans. Après New-York il doit se rendre à Washington, probablement dès ce vendredi, pour remettre la « lettre personnelle » de Kim Jong-un au président américain.

Le monde espère que cette missive débouchera sur un nouveau revirement de Donald Trump qui, il y a une semaine à peine, annonçait à la surprise générale, l’annulation de sa rencontre avec le leader nord-coréen Kim Jong-un, justifiant sa décision par «l’hostilité» de la Corée du Nord.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus