Les Etats-Unis disent avoir déjoué une attaque djihadiste prévue pour la fête nationale

Les forces de l’ordre américaines ont annoncé lundi avoir interpellé un homme lié à l’organisation terroriste Al-Qaïda et soupçonné d’avoir prévu de perpétrer une attaque mercredi 4 juillet, jour de la fête nationale aux Etats-Unis.

Agé de 48 ans, Demetrius Nathaniel Pitts a confié à un élément infiltré du FBI qu’il comptait tuer des militaires et leurs proches au moyen d’un véhicule piégé à Cleveland, dans l’Etat de l’Ohio.

Cet Américain, également connu sous le nom d’Abdur Raheem Rafeeq, a été arrêté et emprisonné dimanche. Inculpé de soutien à une organisation terroriste, il risque d’être condamné à une peine de 20 ans de réclusion.

Demetrius Pitts a vu le jour aux Etats-Unis. Ayant été condamné pour des vols commis avec circonstances aggravantes et des violences conjugales, son casier judiciaire est chargé.

Le FBI l’a à l’œil depuis des mois, après avoir posté sur les réseaux sociaux des messages en faveur d’Al-Qaïda et émis le souhait de recourir à la violence armée. En clair, il encourageait les musulmans à apprendre à manier des armes et les explosifs et à s’entraîner à la lutte au corps à corps.

Depuis début 2018, c’est la quatrième personne à être arrêtée sur le sol américain après avoir été soupçonnée de préparer un attentat en rapport avec un mouvement djihadiste, d’après Seamus Hugues, un spécialiste d’un programme de recherche sur l’extrémisme musulman à l’université George Washington.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Partager