L’administration américaine a permis au groupe chinois des Telecom «ZTE» de reprendre ses activités durant un mois pour les contrats conclus avant la mi-avril. Le Congrès américain discutera prochainement d’une réhabilitation intégrale du géant chinois des télécom.

Cette autorisation a été délivrée par le Bureau de l’industrie et de la sécurité, qui travaille sous la tutelle du ministère américain du Commerce. Elle va du 1er juillet au 1er août, d’après le document officiel disponible en ligne.

Pour rappel, le gouvernement américain avait interdit, en mi-avril, l’ensemble des exportations de composants devant être intégrés dans les équipements du groupe chinois. ZTE était soupçonné d’avoir enfreint les embargos à l’encontre de l’Iran et de la Corée du Nord. Aussi a-t-il été obligé de geler une partie considérable de sa production.

Leader de la technologie 5G en Chine, ZTE dépend énormément des logiciels américains et de puces produites sur le sol américain pour sa téléphonie mobile.

Ainsi, en début mai, ce géant avait annoncé la suspension d’une grande partie de ses opérations commerciales, parmi lesquelles la vente des Smartphones.

Un mois plus tard, les deux parties ont conclu un accord prévoyant la reprise des activités de ZTE conditionnée par le paiement d’une amende d’un milliard de dollars, le placement d’une enveloppe de 400 millions de dollars sous séquestre en cas d’infractions et le remplacement du conseil d’administration et de l’équipe de direction.

Toutefois, les clauses de cet accord n’ont pas convenu au Sénat, qui a remis en place, le 19 juin dernier, l’interdiction de vendre à ZTE. Ce texte doit être harmonisé la semaine prochaine avec celui adopté au préalable au niveau de la Chambre des représentants.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.