D’après le consulat du Honduras aux Etats-Unis, 313 enfants honduriens ont été séparés de leurs parents depuis début mai dans le cadre de la politique de «tolérance zéro» en matière d’immigration clandestine mise en place par l’administration américaine sous le mandat du président Donald Trump.

« Notre réseau consulaire a identifié lors des différentes rencontres et visites dans des refuges 313 enfants séparés » de leurs familles, a confié à la presse, la directrice chargée de la protection des migrants au consulat du Honduras, Liza Medrano.

Rappelons que l’administration américaine a ordonné le 7 mai dernier la séparation des parents de leurs enfants entrés illégalement sur le sol américain. Au final, les autorités américaines ont suspendu cette mesure  fin juin, sous pression nationale et internationale.

A en croire Mme Medrano, les familles séparées devraient être réunies avec leur progéniture le 26 juillet. Les consuls et la ministre hondurienne des Affaires étrangères, Maria Eugenia Aguero, travaillent à obtenir des renseignements complets sur les mineurs séparés de leurs proches, a-t-elle ajouté.

Il est à noter que plus de 2.300 enfants avaient été séparés de leurs proches, avant d’être placés dans des centres d’accueil sous tutelle du ministère américain de la Santé. Plus de 500 de ces mineurs ont d’ores et déjà retrouvé leurs familles, même si ces réunifications ne se font pas sans difficultés.

 

Tags: , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.