La maison mère du « New York Daily News » a annoncé lundi en interne la suppression de la moitié des postes de la rédaction du journal. Celui-ci avait d’ores et déjà opéré nombre de compressions de personnel ces dernières années.

« Si vous haïssez la démocratie et pensez que les collectivités locales devraient fonctionner sans contrôle et dans l’opacité, alors aujourd’hui est une belle journée pour vous », a posté sur Twitter dans la nuit dimanche à lundi Jim Rich, le directeur de la rédaction du quotidien.

A en croire diverses sources de presse, ce responsable est sur le départ. A propos, Jim Rich a déjà changé sa biographie sur le même réseau social : il s’y présente désormais comme « un simple type chez lui qui regarde le journalisme mourir par étouffement ».

La rédaction du « Daily News » n’avait plus que 85 salariés avant l’annonce d’hier, a rapporté le « New York Post ».

Cette compression de personnel intervient presqu’un an après le rachat du titre contre un dollar symbolique par le groupe de presse Tronc, qui est également propriétaire du « Chicago Tribune » et du « Baltimore Sun ».

Le « Daily News » n’en est pas à son premier licenciement massif : avant le rachat, ce quotidien avait déjà limogé nombre de ses principaux éditorialistes.

Plusieurs sources de presse ont rapporté que le titre a perdu 20 à 30 millions de dollars par an au cours des derniers exercices.

 

Tags: , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.